Que boire avec … un mec du 16eme ?

Ce type de personne à la chemise boutonnée jusqu’au cou et les chaussettes assorties à son caleçon connait parfaitement les codes de la bienséance.

Et en matière de vin il est allé à bonne école. Papa l’a initié dès son plus jeune âge aux ‘vraies choses de la vie’ : c’est à dire se bourrer la gueule avec distinction 😉

Pour lui, donc deux options possibles. S’il est de votre clan optez pour les ‘values’ sures’ ! Celles qui font la gloire de la grande nation. Cocorico !!

Du rouge de Bordeaux ! Pas de fausse note possible ! Prenez des appellations reconnues qui sonnent aux noms de Saint Emilion résonnent en Pomerol et Saint Estèphe et finissent par Grand Cru.

chateau-montrose-saint-estephe-rouge

Vérifiez bien vos années car ce dernier connait parfaitement sa table des millésimes. Visé juste et fort : 2009 et 2010 : les deux grands millésimes de ce siècle aux dires des experts ! On peut encore trouver quelques bouteilles dans le commerce.

Si par contre vous souhaitez lui donner une bonne leçon sans particules alors visez les vins du Nouveau Monde.

francis-coppola-vigneron-californie-rouge-aux-levresFaites court, un bon californien bordelais fera l’affaire. Prenez celui de Coppola, (oui le cinéaste du parrain est aussi vigneron à ses heures perdues) : Rubicon Estate ‘Cask’.
Il est fait à la manière des Grands Crus avec un 100% cabernet sauvignon, le  cépage star de Bordeaux bien policé par un toilettage en barrique de chêne.

cask-francis-coppola-californie-rouge-cabernet

 

 

 

 

 

 

Ou encore l’Australie et ses célèbres shiraz (même cépage du Rhône rebaptisé ‘shiraz’ au lieu de ‘syrah’ après des soirées peux être trop arrosées).

Le grand maître du pays est bien français : Chapoutier. Ça vous dit quelque chose ?

chapoutier-syrah-rhone-michel-rouge-aux-levresC’est LE MASTER du Rhône par excellence. Il fait de grands Hermitage comme des petits vins pas chers que l’on trouvent au supermarket (étiquette en braille pour ceux qui ne savent pas lire). En Australie il a visé haut et grand avec par exemple ‘L-Block’ qui transforme la shiraz en un cru délicieux et de grande envergure.

Ce Parisien sera totalement bluffé.

chapoutier-australie-lblock-shiraz-rouge-aux-levres

Et pour plus d’effet, servez-lui le verre sans étiquette… si la prose lui vient faites le parler. Pour sûr, il ne sera pas découvrir la provenance de ces vins.

Ne le blessez surtout pas dans son orgueil !
Il pourrait prendre un billet direction l’Australie ou la Californie, histoire de vérifier si ces vins sont bien des concurrents à nos fleurons viniques !

 

Vous aimez ? Cliquez !
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial