Marine, la classe de la Bourgogne rouge

PROFIL.

Marine, 27 ans. La bonne élève éternelle qui mène sa barque où elle veut ! Une amie d’enfance qui sait ce qu’elle aime et affiche un CV déjà alléchant pour son âge.
Plus qu’une carriériste, une fille qui a de l’énergie, la bougeotte et un rire communicatif !

image (6)10 QUESTIONS TANNIQUES !

Ta première fois c’était quand ?
« Chez mes grands-parents. Je croyais que c’était du coca quand j’ai trempé mes lèvres ! Je n’ai pas du tout aimé !! »

Blanc, rouge, bulle ? C’est quoi ton style ?
« ROUGE ! De Bourgogne comme le Gevrey Chambertin … Je sens bien le côté fruité. Il a un fort caractère distinctif. En fait, j’arrive à le reconnaître même si je ne suis pas calé en vin 😉 (Et cela me rappelle aussi le voyage en amoureux avec mon Jules …) »

Le plus beau coup que t’es bu ?
« Nuits-saint-georges 1988 ! Mon année de naissance qui est apparemment un millésime historique en Bourgogne !

Je n’avais jamais bu une telle bouteille auparavant. On l’a mangé avec un bœuf bourguignon fait maison … un mariage idéal.
Après je me souviens plus du nom du vigneron mais de toute façon je n’avais pas mon téléphone pour faire un ‘Instagram’ (car si je prends la photo je m’en souviens ; ) »

Le vin de tes rêves ?
« Qui reste longtemps en bouche ; qui ne s’écrase pas ; qui sublime un plat.

En général, un vin rouge bien sec (pas trop sucré avec ses arômes trop chaud de fruits noirs) avec un bon fruit rouge et une note bien terreuse.
J’aime bien sentir la campagne dans la bouteille. Surtout lorsque l’on habite Paris ! On a au moins l’impression de partir en weekend !! »

En ‘date’ tu oses ?
« Je bois ce qu’il choisit … donc des BULLES ! Ça met l’ambiance directe !! »

Le vin et toi c’est :
« Souvent accompagné d’un bon repas. Un moment de détente, de partage avec les gens que l’on aime. »

dominique-piron-brouilly-beaujolais-rouge-pintades-filles-vin19h en terrasse tu commandes : (Aide : 20h ou 21h ça marche aussi)
« UN VERRE DE VIN ROUGE BIEN SUR !
Sauf quand il fait chaud, je prends un rosé en piscine … Pour ne pas avoir de mauvaise surprise je commande un Brouilly : sympas, simple et efficace. Il n’y a pas trop de piquettes, c’est moyen. Je ne prends pas de risque au moins ; ) »

Vacances copines c’est régime au : (On bannit ici le jus de carotte detox )
« Un cocktail ! En fait, un mojito. Comme d’hab, je prends 0 risque ! »

T’es calé sur :
« J’arrive déjà à distinguer un rouge d’un blanc ! C’est déjà pas mal non ? La seule chose que je sais c’est comment on fait le vin car j’ai visité quelques caves en Bourgognes (toujours avec le même Jules ; ) »

T’es paumé sur :
« Les champagnes ! J’aimerais savoir reconnaître les bons des mauvais. Cela m’éviterait de zoner au supermarché et de prendre le plus chère … »

champagne-nicolas-feuillatte-pintades-filles-vin-marinne

——————————————–

QUIZZ VIN réalisé le 28 septembre 2015 à Paris, bar Dunkerque 18h40

——————————————–

ELLE ♥ JE REMPLACE. Principes

A partir des interviews de mes Pintades, je pars de ce qu’elles aiment et proposent à la place d’autres vins, équivalents, souvent moins chères ou tout aussi délicieux ! De BONS PLANS VINS en perspective et surtout pour vous emmener explorer de nouvelles contrées viniques !

brouilly-chiroubles-bouland-morgon-piron-gamay-beaujolais-crus-rouge-aux-levres

Brouilly = les 10 crus du Beaujolais

On le sait trop peu mais le Beaujolais ne se définit pas uniquement pas son fameux beaujolais nouveau …
Il possède aussi 10 CRUS aux doux noms de Fleurie, Brouilly, Morgon, Moulin-à-vent, Chénas, Chiroubles, Côtes de Brouilly, Julienas, Régnié et Saint-Amour qui sont de vraies pépites à dénicher tant en terme de prix que de qualité.
Viser juste : Morgon et Moulin-à-vent ont la cote en ce moment car les vignerons sont très tournés vers des méthodes plus naturelles. Ils se rapprochent ainsi des techniques bourguignonnes pour atteindre des vins rouges plus fins et plus digestes.

sprizt

Mojito = Spritz, le nouveau cocktail fashion !

C’est une ville de l’Est ? Un nouveau bruitage electro ? Un code d’accès à un ancien bunker des nazis ? Le nom est quand même hilarant !

SPRITZ !

En Italie, pays de naissance de ce cocktail si coté, on sait appuyer sur le ‘Z’ quand on veut le commander !
C’est, depuis mes voyages au pays de la dolce vita, que commence une sorte de ‘pacte solennel’ avec moi-même : aussitôt tombé d’un vol de Ryanair, je cherche, fouine, parcours les multiples bars du Nord de l’Italie … à la conquête de ce cocktail aux couleurs si adulées de rouge et d’orange.

Le top ? On vous dira bien évidemment Venise, la cité où fut créé soit disant ce divin breuvage, après que les hordes de soldats Autrichiens, vers 1815, supportant trop peu les vins blancs du coin, demandèrent un coup d’eau gazeuse avec, qu’ils nomment un ‘spritzen’ (giclée en allemand).

Pour finir la petite histoire à raconter lorsque vous commanderez ce cocktail face à l’élu de votre cœur (on espère italien ;), ne manquez pas de dire :
« Ah oui ! C’est seulement vers les années 50, avec la naissance des boissons ‘bitters’ (liqueurs à partir d’infusion de plantes amères) que les Italiens l’adoptèrent en ajoutant une quantité de CAMPARI (rouge) pour les plus extrêmes ; d’APEROL (orange) pour les classiques et becs plus sucrés et surtout, et là c’est rare au CYNAR (à base d’artichaut) pour les plus snobs.

En gros, vous l’aurez compris, c’est à chacun sa méthode !
Un succès sans précédent de ce cocktail que l’on retrouve sur TOUTES les tables à l’heure de l’apéro à l’Italienne (de 17h30 à … 21h) de Milan à Bergame, de Venise à Trieste.
Car sa popularité tient à deux facteurs contemporains :
1) il est facile à faire. Pas besoin de Bac +10 en ‘mixologie’ option Spritz
2) Très peu sucré, l’alcool est à doser en fonction des préférences et surtout son côté ‘bitter’ le rend désaltérant et pas du tout écœurant !

 

Vous aimez ? Cliquez !
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial